Le test d’ADN est utilisé aujourd’hui dans plusieurs domaines. Les particuliers l’utilisent pour résoudre des conflits liés à la paternité, les médecins l’utilisent pour prévenir certaines maladies héréditaires, alors que la police scientifique l’utilise pour identifier par exemple les auteurs d’un crime. Mais, le fonctionnement de l’ADN reste encore une notion floue pour beaucoup de personnes. Qu’est-ce qu’un test ADN et comment cela marche-t-il ? Quelles en sont les implications ? Éléments de réponse dans cet article !

Présentation de l’ADN

L’ADN provient de l’hérédité, le patrimoine génétique que contiennent les ovules, les spermatozoïdes et autres cellules. Une partie des caractères de ce patrimoine génétique est transmise par la mère et la seconde partie par le père. Ces caractères issus des cellules vont se combiner et créer une nouvelle liste de caractères génétiques. Au fait, le corps de l’être humain est composé de près de 50 milliards de cellules. Une cellule renferme en elle l’intégralité de notre patrimoine génétique. Cette cellule se compose de l’acide désoxyribonucléique (ADN) et se présente sous la forme d’un double brin d’ADN fait d’une succession de 4 barres azotées qui constituent l’alphabet du code génétique de l’individu. Les cellules ADN sont uniques chez chaque personne. Même si elles sont presque pareilles pour les personnes présentant un lien de parenté, elles se différencient par de petites variations, même chez les jumeaux.

Le mécanisme de fonctionnement du test ADN

Pour réaliser un test ADN, il faut faire recours à un laboratoire disposant d’une certaine expertise dans le domaine. France Paternité est l’un des laboratoires qui réalisent ce test en France. Le processus de réalisation du test ADN se fait en plusieurs étapes :
  • La collecte d’échantillons

Avant de procéder à tout test ADN, il faut premièrement recueillir des échantillons. Ces derniers doivent être biologiques et appartenir à chacun des sujets dont la parenté veut être établie. Généralement, c’est un frottis buccal qui est effectué. Il consiste en une extraction par voie directe des fluides buccaux. Cependant, il peut arriver qu’à défaut de ces fluides buccaux, on utilise des fluides corporels comme le sperme, la transpiration, l’urine et le sang ou encore des parties du corps comme les ongles, les cheveux ou parfois même des objets utilisés par le sujet candidat au test.

  • L’analyse des échantillons

Après la collecte des échantillons, il est ensuite procédé à leur analyse. Cette étape s’effectue au laboratoire où les échantillons sont convoyés. Ici, l’échantillon est analysé, puis l’ADN est extrait et purifié. Après cela, le laboratoire soumet l’ADN à un procédé appelé Réaction de Polymérisation en chaîne (RPC). À travers ce procédé, l’ADN est soumis à une amplification qui augmente la présence de séquences spécifiques à chaque individu. Cette réplication de l’ADN permet de faire une meilleure détection de ses caractéristiques. On obtient alors des séquences appelées des STR (Short Tandem Repeat, en anglais). Celles-ci offrent un aperçu clair et exact de leur longueur et de leur nombre de répétitions. On découpe ensuite les brins d’ADN obtenus à l’aide d’une enzyme de restriction afin d’isoler les mini satellites sans les déstructurer. On peut alors voir comment est formée l’hélice de l’ADN afin de la comparer à l’hélice d’un autre individu dans l’objectif de déceler les différences et les ressemblances.

  • La formalisation du test

Au cours de cette troisième étape, on procède à l’examen des séquences et de la structure de manière pointue. On utilise la technique de l’électrophorèse pour exploiter les résultats. Elle permet d’observer le déplacement des molécules afin de les identifier. Chaque molécule a un déplacement différent. En effet, les molécules de grande taille se déplacent moins rapidement que les molécules de petites tailles. Cette caractéristique permet d’identifier la taille des mini satellites analysés. Il suffit alors de la comparer à celle des mini satellites du père (en cas de test de paternité). Le généticien doit examiner chacune et toutes les parties afin d’obtenir des résultats fiables. Pour un test de paternité, le professionnel doit pouvoir s’assurer que l’hélice de l’ADN de l’enfant correspond à 50 % à celle du père. Cette hélice doit avoir hérité 50 % de son information génétique du père et 50 % de la mère. Le test ADN de paternité est devenu simple, banal et populaire de nos jours.

Quelques conseils pour réussir son test ADN

Aujourd’hui, il existe sur le net plusieurs laboratoires proposant leurs services. De nombreux revendeurs existent parmi eux et proposent des tests bon marché avec des résultats pas forcément fiables. À cet effet, pour plus de prudence, nous vous conseillons de toujours :
  • éviter les tests à prix cassés ;
  • vous adresser à des laboratoires accrédités ;
  • vérifier le nombre de participants inclus pour le prix proposé ;
  • prévoir des frais postaux pour l’envoi des échantillons au laboratoire ;
  • poser des questions au service clientèle du laboratoire que vous aurez choisi ;
  • procéder à des comparaisons, si le prix ne vous semble pas correct.

S’il s’agit d’un test ADN pour un usage judiciaire, il vous faut faire la demande pour obtenir une autorisation. Elle doit être signée par l’enfant concerné s’il est majeur ou, dans le cas contraire, par un représentant légal (la mère de l’enfant par exemple) ou les pouvoirs publics. Cette demande est adressée au tribunal de grande instance qui décidera de sa légitimité ou non.

Les implications d’un test ADN

Il importe de se rappeler qu’effectuer un test d’ADN est très simple, mais que l’interprétation de vos résultats ne l’est pas. Par conséquent, il est recommandé de consulter un spécialiste du conseil génétique ou un professionnel de la santé pour vous expliquer les conclusions du test, qui peuvent fournir des données personnelles imprévues. Vous devez prendre en considération un fait : les résultats d’un test ADN de paternité peuvent avoir un grand impact sur vous et votre avenir. Le résultat pourrait être très inattendu, déroutant, voire sensible. Vous avez donc intérêt à traiter avec un laboratoire dont la compétence et le sérieux sont avérés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.