Il n’est pas rare de voir des bureaucrates se plaindre d’yeux fatigués, de maux de tête, de picotements des yeux et de bien d’autres malaises liés à leurs organes visuels. Signes de sécheresse ou de fatigue oculaire, ces symptômes ont pour origine une longue exposition à l’écran, le stress ou l’anxiété, l’inadéquation de l’équipement optique, la pollution… Pour les éviter, voici une série de conseils.

Avoir une hygiène de vie irréprochable

Une bonne hygiène de vie est essentielle pour prévenir la fatigue et la sécheresse oculaire. Faites une croix alors sur les veilles prolongées en respectant la fameuse règle des 7 à 8 heures de sommeil par nuit. Modérez la consommation des boissons alcoolisées et arrêtez si possible la cigarette. Tout ceci devrait vous aider à prévenir votre santé en général et celle de vos yeux en particulier.

Humidifier l’air ambiant

Nos yeux produisent environ 2,4 ml de liquide lacrymal (larme) par minute étalé sur toute la surface de l’œil afin de protéger, d’humidifier et d’oxygéner la cornée. Une sous-production de ce liquide entraîne immédiatement une sécheresse oculaire. Elle peut être engendrée par une chaleur excessive dans votre bureau ou encore par la présence de polluants et autres agressions extérieures. Pour éviter d’exposer vos yeux à cette éventualité, il est impératif d’humidifier l’air de votre bureau de manière constante et périodique. Vous pouvez par exemple, à défaut d’un humidificateur d’air, poser une tasse d’eau chaude sur votre bureau ou encore ouvrir les persiennes histoire d’aérer votre intérieur.

Réaménager son poste de travail

Peut-être diriez-vous que votre poste de travail est déjà parfaitement aménagé. Mais en réalité, il ne s’agit pas d’une réorganisation générale à proprement parler. Plutôt, s’agit-il d’un ajustement des éléments présents pour le bien de vos yeux. À titre d’exemple, il faudra replacer votre écran à la hauteur de vos yeux et à la portée d’un bras tendu s’il ne l’est pas. De plus, votre chaise doit être de bonne taille pour permettre à votre visée d’être droite sur l’écran ; ceci pour le bien des muscles de vos yeux et pour éviter la fatigue oculaire. Assurez-vous également d’avoir un écran propre et sans reflet.

Hydrater périodiquement ses yeux

La surexposition des yeux aux écrans réduit sensiblement la fréquence normale de cillement des paupières ; un mouvement indispensable pour la bonne humidification des yeux. Pour pallier ce défaut de cillement pendant votre travail, essayez de ciller exagérément pendant 30 secondes. Si malgré le cillement forcé, vos yeux demeurent toujours secs, appliquez des compresses d’eau tièdes une fois chez vous. Aussi, avez-vous la possibilité de consulter votre ophtalmologue pour vous faire prescrire des gouttes préventives contre la sécheresse oculaire.

Enlever par moment ses lentilles de contact

Les lentilles de contact peuvent être également à l’origine d’une sécheresse oculaire. Si elles sont inadaptées ou défectueuses, elles peuvent entraver l’oxygénation, voire l’hydratation de la cornée. Si vous en portez, il serait préférable que vous les ôtiez un moment pendant la journée. Au meilleur des cas, prenez rendez-vous avec un opticien pour savoir comment mettre des lentilles sans altérer votre vue.

Autres conseils

Pour éviter la sécheresse et la fatigue oculaire au bureau, il est également important que vous suiviez ces règles :

  • Prendre des pauses après un temps plus ou moins long d’exposition à l’écran ;
  • Se masser de temps en temps le contour des yeux ;
  • Mettre des lunettes obturantes pour protéger l’œil des agressions extérieures ;
  • Etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.