On compte près de 13 000 podologues en France, mais la discipline est encore très peu connue. Et pourtant, quand on parle de podologue, on parle d’un spécialiste dont l’intervention est inéluctable en cas d’affection ou de malformation observée au niveau des pieds.

La podologie, quelle définition ?

Du grec, « podos » qui veut dire pied et « logos » qui veut dire discours ou science, la podologie est une discipline paramédicale qui s’occupe des pieds.

Plus précisément, son domaine d’intervention prend en compte l’étude, la prévention, le diagnostic et le traitement de toutes les infections, malformations et déformations dont est victime cette partie du corps.

Comme la kinésithérapie ou encore bien d’autres disciplines, la podologie est une branche paramédicale. Le podologue est donc reconnu par l’État après une formation de trois ans sanctionnés par un BTS.

Quand partir chez le podologue ?


Comme le dentiste, le podologue est ce spécialiste qu’il vaut mieux consulter régulièrement dans la mesure où il traite des problèmes en lien avec l’appareil locomoteur. Ce dernier est responsable de la tenue du corps en état dynamique, biomécanique et statique.

À défaut de le voir régulièrement, les malformations et déformations du pied sont la première cause de visite sur www.podologue-santos.fr.

Ainsi, des pathologies telles que les pieds creux, l’hallux valgus, les pieds de Charcot, la désorganisation métatatarso phalangienne, les inégalités de hauteur des membres inférieurs ou encore les sésamoïdopathies sont autant de troubles qui nécessitent l’intervention du podologue.

Mais ce spécialiste est aussi connu pour traiter des infections de la peau et des ongles des pieds. Ici, il s’agit surtout des troubles comme le cor, les durillons et autres hyperkératoses.

Enfin, certaines maladies comme le diabète, l’obésité ou encore l’arthrose peuvent provoquer au niveau des pieds des affections et des douleurs. Le podologue en compagnie d’autres spécialistes en fonction de la pathologie principale apporte des solutions appropriées aux patients.

Qui peut partir chez le podologue ?


Les pathologies observées au niveau de l’appareil locomoteur humain peuvent apparaitre dès le très bas âge comme pendant la vieillesse. À ce titre, tout le monde peut se rendre chez le podologue.

Toutefois, certains troubles notamment les malformations et déformations des pieds sont plus aisés à traiter pendant l’enfance qu’à l’âge adulte.

Les sportifs, mais aussi les malades souffrant de diabète, de pathologies inflammatoires, dégénératives ou métaboliques ont également un grand intérêt à se faire consulter régulièrement par un podologue.

Comment se fait une consultation chez le podologue ?

La consultation chez le podologue se fait suivant trois grandes étapes :

  • le diagnostic au cours duquel le podologue consulte le patient et collecte des informations sur son état, afin d’établir un bilan diagnostic ;
  • l’élaboration d’un projet thérapeutique dans lequel le podologue indique les différents traitements nécessaires aux rétablissements du patient. C’est également au cours de cette étape-ci qu’il prescrit des soins à usage externe (pansements, prothèse, etc.).
  • l’application du traitement où tout ce qui a été élaboré dans le projet thérapeutique et validé par le patient est utilisé pour lui apporter satisfaction.