Avec l’apparition de nouvelles souches résistantes, la tuberculose malgré le développement des traitements médicaux est des plus tenaces. Le cannabidiol (CBD) fait partie des remèdes visant à guérir ce mal. Découvrons donc tout ce qu’il y a à savoir sur cette solution alternative.

Qu’est-ce que la tuberculose ?

Il s’agit d’une maladie assez grave, causée par un microbe appelé bacille de Koch. Il s’attaque en premier aux poumons en passant par les voies respiratoires. Il s’en prend également aux autres organes comme le cerveau, les reins, les os et aussi le système nerveux dès que la maladie atteint un certain seuil.

La maladie est transmissible d’une personne à une autre par voie aérienne. Il suffit qu’un individu atteint touche, crache ou éternue et qu’une autre inhale la bactérie pour être à son tour contaminé.

Quels sont les symptômes ?

Une personne ayant développé la tuberculose active présente des symptômes tels que :

  • la fièvre ;
  • la toux ;
  • la perte de poids ; et
  • les sueurs nocturnes

Ces symptômes se développent de manière modérée ce qui n’alarme pas au début et retarde le diagnostic de plusieurs mois dans la plupart des cas. Le risque d’infecter d’autres personnes est aussi plus grand.

Aujourd’hui sur l’ensemble de la population mondiale, presque un tiers est atteint de la tuberculose latente. Dans ce cas, ils n’ont pas encore développé la maladie. Ils ne peuvent donc pas la transmettre.

Le cannabidiol est-il utile dans le traitement de la tuberculose ?

Le traitement de la tuberculose consiste à prendre durant trois à six mois, différents types d’antibiotiques (rifampicine, éthambutol, etc.) afin d’affaiblir et détruire le microbe.

Mais on entend de plus en plus parler de l’utilisation du CBD comme traitement de la tuberculose. Vous cherchez les meilleurs sites CBD pour faire vos achats de cannabis légal en France ? Dans ce classement des sites, vous trouverez certainement votre bonheur.

L’histoire du CBD et de la tuberculose

L’usage du cannabidiol comme remède s’est observé en Inde dans les années 1893 à 1894. Plusieurs témoignages de médecins venant de l’Occident et de l’Inde laisseraient penser qu’il possède des propriétés médicinales capables de lutter contre la tuberculose.

Certaines recherches dans les années 1950 sur les propriétés antimicrobiennes du cannabidiol se sont montrées concluantes. La résine de cannabidiol isolée freinerait la progression de la bactérie qui cause la tuberculose d’après ces études. Grâce à ces avancées, plusieurs autres études ont pu s’effectuer jusque dans les années 1990.

L’utilisation du cannabidiol comporte-t-elle des risques pour le traitement de la tuberculose ?

D’un point de vue scientifique, rien ne prouve que l’inhalation du CBD favorise directement le développement de la tuberculose. Cependant, des preuves démontrant que la propagation du virus serait due aux différentes méthodes de consommation. L’utilisation de la pipe à eau, ou le partage d’un joint de cannabis à plusieurs doublerait le risque de contracter la maladie.

Le cas d’un groupe de jeunes caucasiens tous atteint de la tuberculose a confirmé cette hypothèse. Ceux-ci étant habitués à partager régulièrement des joints dans leur véhicule, vitres fermées, ont fini par tous les exposer à la maladie. L’inhalation répétitive de la fumée dégagée serait également un moyen sûr de propager cette épidémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.